Radars fixes

4 générations de radars fixes.

Radar fixe = radar automatique.

Envoi automatique et direct de la photo après le flash.

Un radar fixe est un appareil installé en bord de route ou d’autoroute, contrôlant la vitesse de circulation des véhicules. Contrairement à un radar mobile, le radar fixe fonctionne sans intervention humaine et réunit un indicateur de vitesse (cinémomètre radar) ainsi qu’un système permettant l’identification d’un véhicule excédant une limite de vitesse prédéfinie.

Depuis 2003, ces appareils se sont multipliés sur les routes de France dans le but de renforcer la sécurité routière. Malgré la controverse, principalement française et canadienne, autour des radars automatiques, les Etats-Unis ainsi que de nombreux pays européens ont adopté le radar fixe en bord de route.  

 

Fonctionnement d’un radar fixe

En France, il existe quatre catégories pour le radar fixe, différentiables par la forme du caisson :

radar-fixe-premiere-generation Radar 1ère génération : installé entre octobre 2003 et décembre 2004, ce type de radar automatique comporte 3 ou 4 fenêtres, sur ses deux faces, bien que l’une d’elles soit factice.
radar-fixe-deuxieme-generation Radar 2ème génération : Ils se situent sur les terre-pleins centraux et ont été installés entre décembre 2004 et octobre 2006.
radar-fixe-troisieme-generation Radar 3ème génération : Ce type de radar fixe est toujours mis en place aujourd’hui, les premiers ont été dressés dès 2006. La cabine est plus petite que les modèles précédents ce qui permet de la placer dans des endroits exigus tels que les terre-pleins centraux ou encore sur les mâts.
radar-fixe-quatrieme-generation Radar 4ème génération : Cette catégorie de radar fixe concerne les poids-lourds. Aussi appelés « radars discriminants », ces radars automatiques installés à partir de 2011, sont capables de déterminer la voie de circulation du véhicule en excès de vitesse et de repérer un poids-lourd en infraction parmi les voitures.
fonctionnement-infraction-radar-fixe

Lorsqu’un automobiliste dépasse la limite autorisée et qu’il circule à proximité d’un radar fixe, sa vitesse est enregistrée par le cinémomètre et le flash se déclenche. La photographie est directement envoyée, cryptée, au centre national de traitement.

La plaque d’immatriculation est ensuite recherchée dans le fichier national des immatriculations puis l’amende est envoyée à l’adresse indiquée sur la carte grise. Au paiement de l’amende, le retrait de points est effectué sur le permis.

 

En savoir plus : lire l'article 'radar automatique'.  

Position des radars fixes

Au départ voués à améliorer la sécurité routière, force est de constater que la position des radars fixes ne coïncide pas toujours avec les endroits les plus dangereux. Ainsi, il n’y a pas de règle en ce qui concerne le lieu d’installation d’un radar automatique, le tout est que ce soit un passage plutôt fréquenté par les automobilistes.

Si les polémiques ont été grandes et les changements législatifs fréquents, depuis 2013, il est à nouveau obligatoire de signaler un radar fixe par un panneau de la circulation. Un temps remplacés par des radars dits « pédagogiques », affichant la vitesse à laquelle le conducteur roule, ils sont peu à peu échangés par des panneaux de type « pour votre sécurité, contrôles radar fréquents ».

La possession d’un détecteur de radar est interdite pas le code de la route. Cette infraction de 5ème classe est punie par un retrait de deux points sur le permis, pouvant être rattrapés grâce à un stage de récupération de points. Cependant, le conducteur encoure également une amende pouvant atteindre 1 500 €, une suspension de permis pouvant aller jusqu’à 3 ans ainsi qu’une saisie du matériel, voire du véhicule.

En revanche, l’avertisseur de radar, fonctionnant avec la technologie GPS, est autorisé. Une fois mis à jour, il pourra également avertir de la présence d’un radar tronçon, se déclenchant lorsque la vitesse moyenne d’un automobiliste dépasse la limite autorisée sur un parcours donné.

Les automobilistes ne disposant pas de cette technologie peuvent également être informés de la position des radars automatiques grâce à des magazines, comme auto plus, ou encore via différents sites Internet tels que radar-auto.com.

Recevez gratuitement votre guide

De l'infraction à la récupération de points, toutes les astuces pour préserver votre permis

  • Faut-il payer rapidement son amende après la contravention ?
  • Comment la contester ?
  • Comment connaître son solde de points ?
  • Dans quel cas suivre un stage de récupération de points et comment bien le choisir ?

Cliquez ici pour valider

Questions les plus fréquentes

Vos commentaires