CAEN 14000 Calvados 14

    Femme au volant, pas d’accident ?

    femme au volantLe sujet a fait débat au sein de la rédaction (mais comme on est plus nombreuses on a gagné) ! Je suppose que vous connaissez tous le fameux adage « femme au volant mort au tournant » qui a le mérite d’alimenter les discussions de café entre hommes.

    Je me suis alors posé la question suivante : les femmes ont-elles réellement plus d’accident que les hommes ? Seraient-elles moins prudentes ? Moins douées au volant ?

    Les femmes causeraient moins d’accidents mortels

    Que ça vous plaise ou non, les statistiques sont là !

    D’après les chiffres de la Sécurité Routière, en 2010, 75% des morts sur la route sont des hommes. * Oui mais ça c’est quand c’est ma femme qui conduit ! :D *

    Raté. Pour être plus précise, 83% des condamnés pour homicide involontaire sur la route sont… Des hommes. De Caen ou d'ailleurs, cela ne fait pas grande différence. * Désolée, messieurs. *

    Le saviez-vous ? D’après les relevés d’infraction, les femmes auraient par ailleurs 2.5 fois moins de points de permis retirés que les hommes, ce qui traduit bien un meilleur respect de la réglementation qui, rappelons-le, vise à assurer notre sécurité sur la route.

    Ces chiffres semblent assez stables dans le temps et dans l’espace. En d’autres termes, ils connaissent assez peu de variation depuis 40 ans, et la tendance est sensiblement la même dans l’ensemble des pays européens motorisés.

    Comment expliquer cette différence ?

    Une tendance à la prise de risque plus importance chez les hommes

    Les observations ont montré que les hommes s’engagent en général dans des situations plus risquées que les femmes dès le plus jeune âge, la route n’échappe pas à la tendance, bien au contraire.

    Où peut-on prendre plus de risques inconsidérés que sur la route ?

    Certaines études ont par ailleurs mis en évidence qu’en général les filles accordent plus d’importance aux indices signalant un risque d’accident que les garçons.

    Autrement dit, les femmes auraient une conscience plus aigüe du danger que les hommes. Une conscience (ou un manque de confiance ?) qui se traduit par un sentiment d’insécurité au volant plus élevé chez les femmes (41%) que chez les hommes (28%).

    Un mode d’expression du mal-être différent

    Comment expliquer cela de la façon la plus objective possible ? Cela parait assez compliqué. De façon plutôt subjective, on pourrait évoquer des tendances différentes dans les comportements entre femme et homme.

    En situation de mal-être, les femmes auront plutôt tendance à intérioriser ce mal-être (dépression, anxiété…) tandis que les hommes auront plutôt tendance à l’extérioriser (agressivité, affirmation de soi…).

    D’après ces constatations, ce serait cette tendance à extérioriser les problèmes de la vie courante qui pousserait les hommes à être plus à même de commettre des excès de vitesse, à avoir trop de confiance au volant (prise de risque) et à transgresser les règles pour s’affirmer.

    La route devient ainsi un terrain idéal pour l’extériorisation de la pression et l’affirmation de soi.

    « Aujourd’hui, c’est la voiture qui symbolise la virilité. La conduite virile fait des milliers de mort chaque année. » Michel Tournier

    Tout cela peut nous aider à comprendre pourquoi 90% des personnes suivant un stage de sensibilisation à la sécurité routière sont… Des hommes ! ;) Attention cependant, cela ne signifie pas nécessairement que les hommes conduisent moins bien que les femmes ! Il semblerait cependant qu’ils prennent juste plus de risques, ce qui les conduit à causer plus de dommages humains sur la route.

    * Malheureusement on n’a pas vraiment de statistiques qui indiquent qui fait le mieux son créneau ! Promis, on va faire un concours ! *

    Les jeunes, une autre catégorie de conducteurs à risque

    Lancée sur le sujet des statistiques de l’accidentologie en France, je me suis demandé s’il n’y avait pas d’autres catégories de personnes plus concernées que d’autres par les accidents.

    Les jeunes adultes (18-24 ans) sont également une population à risque. Bien qu’ils ne représentent que 8.8% de la population globale en 2012, ils représentent plus de 20% de la mortalité routière.

    La mortalité routière est la première cause de mortalité dans cette tranche d’âge (1 décès sur 3 en moyenne). Comment expliquer cela ? Très probablement par une inexpérience couplée à une forte propension à prendre des risques pour flamber devant les copains ! * Notamment quand on a déjà quelques verres dans le nez… *

    Conclusion

    Ceci étant dit, peu importe que l’on soit une femme, un homme ou un jeune conducteur : tout le monde est susceptible de commettre des erreurs. La route est un terrain dangereux et il est de notre responsabilité de rester attentif et de ne pas se laisser griser par les sensations fortes de la vitesse ou par l’alcool.

    On parle ici d’accidentologie, et j’aurais réellement bien aimé accéder à des statistiques un peu plus légères : qui rate le mieux son créneau ? Qui se gare comme un grand seigneur : prenant 2 places sur le parking ? Et pourquoi pas… Qui bichonne le plus sa Titine ? Les hommes ? Les femmes ? Les jeunes ?

    Partant sur ce principe : les conducteurs de Caen sont-ils plus habile que les autres ? Il y a matière à réflexion ! :) En tout cas, si vous avez besoin d'aide pour apprendre une manoeuvre ou pour régler une situation, vous pouvez compter sur la communauté NeoPermis !

    Image par Freepik