Avocat permis de conduire

Tarifs variables pour avocat du permis.

Avocat du permis non obligatoire selon les procédures.

10 jours pour faire appel d’une décision de justice.

Avocat du permis de conduire

Un avocat du permis de conduire est un avocat spécialisé dans le droit routier. Il défend les automobilistes ayant commis une grave infraction au Code de la Route et devant passer devant un juge.

Le recours à un avocat du permis de conduire n’est pas obligatoire dans toutes les situations, comme une simple perte de points par exemple. Cependant, il peut se révéler indispensable lorsque le conducteur est impliqué dans un grave accident de voiture et qu’il fait appel de la décision de justice de l’annulation de son permis, de l’invalidation ou encore de la suspension de son droit de conduire, par exemple.

Le prix d’un avocat du permis de conduire est plutôt élevé, comme tout recours à un professionnel de la loi. Les tarifs des avocats du droit routier varient d’un spécialiste à l’autre mais les honoraires oscillent entre 70 € et 90 € la consultation et de 110 € à 220 € de l’heure.

Lorsque le conducteur engage un avocat du permis, ses tarifs peuvent passer dans un système de forfait. L’automobiliste paie alors une certaine somme en fonction de ce que le professionnel de la loi lui obtient durant l’audience.

A titre d’exemple, le conducteur peut payer environ 190 € par point récupéré ou 1 890 € pour la levée de l’invalidation de son permis. L’automobiliste règle sans garantie de résultat puisque le juge décide seul des suites de l’affaire, en fonction de la gravité de l’infraction commise et du comportement du délinquant notamment.

Avocat pour retrait de permis

Dans le cas d’un retrait de permis, il est fortement conseillé à l’automobiliste de faire appel à un avocat du permis de conduire, s’il veut tenter de le récupérer. Par exemple, si le conducteur reçoit la lettre 48SI est que sont permis va être invalidé, un avocat pour le retrait de permis pourra peut-être trouver un moyen de le sauver.

En effet, en tant que professionnel de la loi et parfait connaisseur du Code de la Route, l’avocat du permis va rechercher les vices de procédures ou encore les critères de validité de l’infraction afin de récupérer le permis de son client.

L’avocat pour le retrait de permis est le seul à pouvoir obtenir un permis blanc dans le cas d’une suspension de permis. Cependant, l’obtention d’un tel document est devenue rare ces dernières années, même lorsque l’automobiliste est défendu par un avocat du permis de conduire.

En savoir plus : lire l'article 'Stage de récupération de points'.   
Recevez gratuitement votre guide

De l'infraction à la récupération de points, toutes les astuces pour préserver votre permis

  • Faut-il payer rapidement son amende après la contravention ?
  • Comment la contester ?
  • Comment connaître son solde de points ?
  • Dans quel cas suivre un stage de récupération de points et comment bien le choisir ?

Cliquez ici pour valider

Questions les plus fréquentes

Suite à un très grand excès de vitesse en période probatoire, mon permis a été retiré pour deux mois puis j’ai perdu 6 points, sans que je ne puisse faire un stage de récupération de points, ce qui a conduit à l’invalidation de mon permis. Je voudrais faire appel à un avocat du permis pour récupérer le droit de conduire et ainsi ne pas perdre mon travail. Pensez-vous que c’est une bonne idée ?
J’ai reçu une amende pour excès de vitesse alors que ce n’est pas ma voiture qui a été prise en photo, quelqu’un a copié mes plaques ! Je refuse de payer pour une infraction que je n’ai pas commise et perdre trois points à cause de quelqu’un d’autre. Pensez-vous que le recours à un avocat du permis soit indispensable pour régler cette histoire ?

Vos commentaires

Commentaire posté le 22-01-2016 par Rachid:

Bonjour, je suis actuellement en suspension de permis pour alcoolémie je devais reecupérer mon permis le 28/02/2016 or la prefecture m'annonce que mon solde de point est nul alor que dans mes calcule il devais me resté 2 points le problème est que le jour de ma suspension j'ai pas respecté un feux rouge au même moment que l'alcoolémie donc il devais me retiré 8 points d'un coup la il en on retiré 10 points, 6 alcool, 4 feux rouge ( alcool 5h10, feu rouge 5h30 ) merci de me repondre rapidement

Réponse postée le 02-02-2016 par Elise:

Bonjour Rachid, si les deux infractions n'ont pas été enregistrées comme simultanées, vous pouvez effectivement perdre plus de 8 points. Après avez-vous reçu la lettre 48SI ? Si ce n'est pas le cas, il vous reste peut-être une petite chance de sauver votre permis. Si vous ne l'avez pas reçu, allez en préfecture demander un relevé intégral d'informations. Regardez l'état du dossier (en haut du document). Trois possibilités : 1. Valide 2. Solde nul 3. Invalide. Dans les cas 1 et 2, un stage peut peut-être sauver votre permis !

Commentaire posté le 21-01-2016 par Ledieu:

J'ai passez mon permis en 2011, j'ai eu un annulation en avril 2014, j'ai repasser mon code en octobre 2014, donc récupérer mon permis, au mois d'octobre 2015 j'ai perdu 3 point et reçus une lettre 4N en me disant qu'il me reste 5 point et que je dois passer un stage obligatoire. Cela me semble bizarre car je ne suis pas en permis probatoire. Est ce normal pour vous? J'ai du mal a comprendre

Réponse postée le 02-02-2016 par Elise:

Bonjour Loïc, si vous avez repassé votre permis en octobre 2014, vous êtes en période probatoire jusqu'en octobre 2017. Vous n'êtes certes pas dans l'obligation d'apposer le A sur votre véhicule ni de respecter les limites de vitesses imposées aux jeunes conducteurs, mais vous ne disposez que de 6 points à la délivrance de votre permis...et recevez donc une lettre 48N en cas d'infraction de 3 points ou plus. Donc oui, c'est bien normal ! Vous avez 4 mois pour faire votre stage, et vous pouvez demander le remboursement de l'amende :-)