LYON-7EME 69007 Rhone 69

    Ce que le stage de sensibilisation peut vous apporter

    stage lyon

    Le stage de sensibilisation à la sécurité routière : +4 points, mais pas que !

    Qu’on se le dise, je sais très bien que personne ne s’est levé un beau matin en se disant : « Tiens, je ferais bien un petit stage de sensibilisation à la sécurité routière à Lyon aujourd’hui ! ».

    En général, le stage de récupération de points est plutôt perçu comme une contrainte, et je le conçois très bien. A peine arrivé sur les lieux, on se languit déjà de voir la formation se terminer.

    Suivre un stage de sensibilisation (ou stage de récupération de points), ça signifie principalement :

    • Prendre contact pour réserver et trouver une intervention proche de chez soi

    • Débourser en moyenne 129 pépettes (si vous vous débrouillez bien). Pour trouver les stages de récupération de point les moins chers à Lyon, passez par ProStagesPermis.

    • Bloquer deux jours : avec le travail, ce n’est pas toujours évident

    • Suivre une formation de 14 heures qui ne vous fait pas rêver à la base

    • Et enfin… Récupérer 4 points sur son permis de conduire (et s’enlever une sacrée épine de la voute plantaire)

    Bref ! En général, la démarche de suivre un stage de sensibilisation part d’un problème initial avec votre permis de conduire.

    Vous avez besoin de récupérer des points ou bien vous êtes obligé de suivre ce stage (dans le cadre de la lettre 48N des jeunes conducteurs notamment).

    Personne ne fait ça pour le simple plaisir de suivre un stage. Certains pourraient le faire par pure conscience citoyenne, mais je n’en suis pas tout à fait sûre. ;)

    Cependant, en abordant d’emblée le stage de récupération de points comme je viens de vous le décrire, vous allez passer à côté d’un grand nombre de choses qui ne demandent qu’à vous enrichir personnellement.

    Certes, vous n’allez peut-être pas faire la rencontre de votre vie dans un stage (quoique…). Cependant le stage pourrait vous apporter bien plus que 4 petits points sur votre permis de conduire !

    Quitte à payer et à y passer deux jours… Tirez-en profit ! ;)

    Suivre un stage pour ne plus avoir à en refaire

    Et je parle bien de « suivre » le stage. C’est-à-dire qu’il ne s’agit pas de se mettre à côté du radiateur et de zoner sur Facebook en attendant que passe le temps.

    Suivre un stage, c’est participer, échanger avec les autres, donner son avis etc… On s’imprègne bien mieux d’une idée, d’un concept, si on participe activement.

    Le but du stage est de vous sensibiliser au sujet des dangers de la route, profitez-en pour intégrer pleinement qu’il ne sert à rien de rouler au-dessus de la limitation de vitesse. Moins de flash, moins d’amende, votre portefeuille vous dira merci !

    L’avantage se fera vite ressentir ! Adieu les flashs, adieu les amendes, adieu les retraits de point à cause d’une inattention ! Plus jamais vous ne vous ferez prendre par un radar si vous corrigez les mauvaises habitudes qui finissent pas coûter cher.

    Changer les mauvaises habitudes

    Car oui, à moins que vous ne soyez un fou furieux du volant mué par l’adrénaline et touché par le syndrome « godasse de plomb », vous êtes probablement là, à suivre ce stage, à cause de vos mauvaises habitudes sur la route.

    Prenez tout ce qui est susceptible de vous aider à changer : le stage fait partie de ces choses dont vous devriez tirer bénéfice avec un peu d’implication et de bons animateurs.

    Une expérience m’a particulièrement frappé, et j’aimerais la partager avec vous. Cela concerne un phénomène que l’on nomme « cécité cognitive ».

    Il s’agit d’une vidéo courte, où on aperçoit deux équipes de basket qui font des passes. Le but et de compter le nombre de passe faites pas l’équipe blanche. Remarquez-vous quelque chose qui sort de l’ordinaire ?

    Expérience du gorille invisible

    En voici une autre, j’ai essayé, et je n’ai rien vu… :)

    Expérience de la scène de crime

    Ces choses que vous regardez sans les voir peuvent devenir un réel danger. En ville dans une circulation bondée, vous êtes hyper vigilant. Mais à quoi votre œil est-il attentif ? Aux autres automobiles ou à ce cycliste qui arrive doucement ?

    Personne n’est parfait, mais un stage peut vous aider à prendre conscience de vos faiblesses pour les compenser !

    L’avis des stagiaires

    Un grand nombre de participants expliquent que leur regard et leur comportement sur la route ont changé depuis le stage.

    Certains vont même jusqu’à dire qu’on devrait rendre les stages obligatoires pour tous les conducteurs ! Je n’irais pas jusque-là, en tout cas, certaines personnes ont ouvert les yeux grâce au stage.

    On ne conçoit pas toujours le danger dans notre vie de tous les jours. Pourtant, prendre le volant est une vraie responsabilité, que l’on finit par banaliser.

    Ne prenez surtout pas le stage de sensibilisation comme une sanction que l’on assène au mauvais conducteur. Pour moi, il faut d’avantage le voir comme une formation complémentaire qui entretient le bon conducteur qui sommeille en nous !

    Incarner le changement sur la route

    Dans l’optique de la communauté NeoPermis, nous incarnons le changement que nous aimerions voir dans le monde, à commencer par la route. Cela signifie que si on attend de l’exemplarité des autres, il faut être exemplaire soi-même.

    Cependant, il n’est pas toujours facile de se rendre compte des comportements sur lesquels nous devons changer.

    C’est la même chose pour le commun des mortels. S’il est facile de critiquer autrui, il n’est pas toujours aisé de reconnaître pleinement ses propres torts, même avec de la bonne volonté.

    Je vois le stage de sensibilisation comme un outil pour identifier les points sur lesquels vous pouvez travailler et modifier votre comportement d’automobiliste. Les animateurs vont mettront face à vous-même et vous donneront les outils dont vous avez besoin pour vous affronter vous-même.

    Vous suivez ce stage car vous avez peut-être eu quelques moments d’égarement. Le stage vous permettra de comprendre, et d’apprendre de vos erreurs pour devenir encore meilleur sur la route. Et devenir l’exemple que les autres aimeraient suivre.

    Un moment d’échange entre automobilistes

    Un autre bon point pour le stage est l'aspect "travail de groupe". Vous vous retrouvez dans une même salle avec une dizaine d’autres automobilistes. Ces hommes et ces femmes sont souvent dans un cas très proche du votre.

    Et non, les stages de sensibilisation à la sécurité routière ne sont pas un repaire de fous du volant, de brigands et d’alcooliques. Ça casse du fantasme n’est-ce pas ? Vous n’êtes pas une brebis égarée au milieu des loups de la route.

    J’ai toujours pensé qu’échanger était un excellent moyen d’apprendre. Ce n’est pas en écoutant un intervenant réciter des cours et/ou faire la morale que nos mauvais comportements changeront. Les meilleurs animateurs sont ceux qui favorisent la vie de groupe et qui encouragent l’échange.

    Les profils sont très divers, et ils peuvent vous faire prendre conscience que certaines choses n’arrivent pas qu’aux autres. Un peu comme pour ce gars qui vous ressemble beaucoup : père de famille, il s’est fait prendre avec un taux d’alcool un peu au-dessus de la limitation, et paf les 6 points de permis.

    Pourtant, il vous explique qu’il est bien conscient de son erreur après coup, mais que sur le moment il n’avait pas réalisé. Certes, il n’était pas ivre, il revenait de chez ses amis et il ne sentait pas les effets de l’alcool.

    En le voyant, vous vous dites que vous auriez pu être à sa place et que vous n’aimeriez pas perdre 6 points sur votre permis de la sorte. L’effet coup de poing se fait particulièrement bien ressentir quand cette personne vous confie que sans son permis : plus de travail.

    Vous réalisez alors quelle importance a pour vous ce petit papier rose : on a tendance à le banaliser.

    Comprendre les autres peut être un moyen de se comprendre soi-même sur la route. C’est en cela que le travail de groupe réalisé pendant les stages doit être pris comme une vraie valeur ajoutée pour vous.

    A quelle autre occasion pourrez-vous discuter de la route et du permis de conduire avec des inconnus ?

    Témoignages de stagiaires

    Laura (Montpellier)  "Je suis allée un peu à reculons à ce stage, pensant que j'allais me sentir mal, accusée d'être une mauvaise conductrice, et je m'attendais à un discours dans cet esprit. Mais j'ai été agréablement surprise de l'approche des formateurs qui étaient très complémentaires et nous amenaient naturellement à une remise en question et un regard nouveau sur notre manière de conduire. L'approche psychologique m'a beaucoup plu. J'ai en mémoire beaucoup de choses que nous avons abordé, j'en parle à mon entourage et je tente de modifier de mauvaises habitudes."

    ---

    Pierre (Aix-en-Provence) "Aucun préjugé avant le stage car n'ayant aucune connaissance du contenu du stage. Des interrogations à l'issue de la première demi-journée quant au déroulement et à l'approche réalisée par les animateurs. D’être resté open-mind jusqu'à la fin contrairement à d'autres stagiaires m’a permis de remettre en question quelques-unes de mes "certitudes" et j'estime devoir et pouvoir travailler sur une imperméabilisation de mon ressenti face aux évènements extérieurs rencontrés lors de mes trajets ou comportements des autres usagers. Cela ne se fera ni rapidement ni sans peine au vu d'années de conduite interactive avec le milieu routier mais je pense en être capable et ce stage m'a permis de découvrir une autre solution de gestion de mon temps de conduite."

    ---

    Théodore (Lyon) "L'approche a été totalement différente de tout ce que j'avais pu voir et entendre. Le fait de se pencher sur le fond du problème, l'humain et non la voiture ou même là société, m'a vraiment plu. Je dirais même fait réfléchir. Les animateurs (Séverine et Hervé) étaient géniaux. Très pédagogues, logiques et avec de beaucoup d'humour tout en nous mettant face à nous-même et notre comportement idiot."

    ---

    Patrick (Rennes) "Je pensais venir pour faire de la présence et ne rien avoir à faire que d'écouter. Mais le stage est animé de telle manière que l'on est pris à son propre piège. L'animation faite par les deux protagonistes qui sont très pédagogues nous permettent d'avancer et de comprendre nos erreurs et donc de pouvoir prendre pleinement conscience d'une conduite plus responsable."

    ---

    Fabienne (Dijon) "Je m'attendais à manger du code de la route durant deux jours (voire à passer un contrôle que je n'aurais pas été certaine de valider), et j'appréhendais des messages plutôt infantilisants... Le stage fut donc une très bonne surprise. Intéressant, malin, et faisant bien la distinction entre "responsabiliser" et "culpabiliser". Les deux intervenants étaient très compétents, on sentait l'expérience et la bonne répartition des rôles. J'ai apprécié les exercices interactifs, pour éviter l'intervention magistrale et mettre en évidence les spécificités de chaque stagiaire (personnalité, comportement en voiture, enjeux pour chacune). Bref cette approche m'a donné, je pense, les bons outils pour me positionner en questionnement sur mes attitudes en voiture, mon rapport à la route, etc. Groupe sympathique également, ce qui a pu jouer. Un moment agréable et efficace, en résumé. Bien sûr, tous les stages ne se valent pas. Certains sont extrêmement bien menés, d’autres sont à mourir d’ennui."

    Le programme à traiter est le même dans le fond, c’est la forme qui fera la différence ! Si vous avez déjà eu une mauvaise expérience en stage, n’en faites pas une généralité, vous n’êtes peut-être pas tombé sur le bon centre de formation ! ;)

    Je serais curieuse d’avoir vos ressentis : comment avez-vous vécu votre stage ? Des choses ont-elles changé dans vos habitudes de conduite ?

    N’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires sur notre page Facebook NeoPermis ! :)

    Témoignage de Camille

    Comment s'est déroulé votre stage de récupération de points à Lyon?
    Stage horrible. Formateurs vraiment pas professionnels. Aucune dynamique. Le 1er jour les formateurs arrivent avec 20minutes de retard sans aucunes excuses, le 2iem jour, ils renvoient un stagiaire pour 10min de retard. Honteux. La formatrice (géraldine) légèrement plus agréable que le formateur (Frédérique) mais le deuxième jour, très antipathique à cause de l'inspection de la préfecture. En bref, je n'ai pas retenue grand chose de ce stage étant donné que la moitié des explications et des sujet étaient incompréhensibles.
    Quelles ont été vos infractions ?
    Petits excès de vitesse qui on conduit à la pertes de quelques points à chaque fois. Des exces de vitesse toujours au dessous des 10klm/h au dessus de la vitesse autorisé. Avec un capital de 3points j'ai voulu faire ce stage pour ne pas perdre mon permis.
    Combien de points aviez-vous sur votre permis ?
    Avant le stage il me restait 3points. A la sortie je devrais normalement en avoir 7. C'est bien d'en faire un tout les ans pour la sensibilisation (quand les formateurs sont perdormants bien sur) Je ne sait pas trop comment je peux vérifier mes points.

    Témoignage de Brigitte

    Comment s'est déroulé votre stage de récupération de points à Lyon?
    Je pensais que j%u2019allais perdre mon temps. En fin de compte, les 2 jours sont passés très vite parce qu%u2019on apprend pas mal de choses. Les deux animatrices étaient compétentes et professionnelles. Le message était clair sans être moralisateur. En écoutant les expériences des autres participants cela permet de se projeter et de voir également les erreurs que j'ai pu commettre sans m'en rendre compte. Mon objectif est de récupérer mes 12 points.
    Quelles ont été vos infractions ?
    Pas très intéressant : le 22.07 et le 27.07, j'ai été flashé sur le même radar (1 1 points) pour vitesse au dessus de 90 kms/H. J'avais été prise il y a 1 an le portable à la main (sans téléphoner mais avec l'intention de le faire !!!!). J'avais perdu 3 points et j%u2019espérai pouvoir récupérer mes 3 points cette année, en vain.
    Combien de points aviez-vous sur votre permis ?
    Avant mon stage il me restait 4... Je vais effectivement demander à la Préfecture un relevé intégral d'informations. On pourrait améliorer avec un accès via internet sur cette information.

    Témoignage de Amel

    Comment s'est déroulé votre stage de récupération de points à Lyon?
    Pour ma part, j'avais une vision du stage très ennuyante mais finalement c'était enrichissant dans le sens où j'ai compris réellement les dangers de la route et surtout les conséquences qu'il pouvait y avoir. Bonne ambiance entre stagiaires et avec des animateurs sympathiques. Je suis très satisfaites et le recommande.
    Quelles ont été vos infractions ?
    Il y a quelques mois, j'ai fais un excès de vitesse sur une route départementale. Ce qui a entraîné une perte de 3 points sur mon permis plus une amende de 90%u20AC. Etant une jeune conductrice, j'ai reçue à mon domicile la lettre N48. Cette lettre m'informée qu'un délais de 4 mois m'était autorisé pour passer un stage de récupération de points pour pouvoir récupérer mes points et, en plus, être rembourser de mon amende.
    Combien de points aviez-vous sur votre permis ?
    Avant d'effectuer mon stage il me restait 4 points sur mon permis. J'ai pu en récupérer 4 grâce à ce stage, je suis donc, aujourd'hui, à 8. Sur la lettre N48, était inscrit mes identifiants pour me connecter sur le service de télépoints pour consulter mon solde. Je juge qu'il est nécessaire de passer un stage dès que l'on perds 2 points. Je pense que l'on pourrait améliorer ce service en ayant une application pour consulter plus rapidement son solde et/ou ses amendes et ne plus attendre de recevoir une lettre à son domicile.