VANNES 56000 Morbihan 56

    3 bonnes raisons de ne pas conduire sans permisadolescent-detendue-jouer-avec-son-avion-en-plein-air_1149-992

    Beaucoup trop souvent, je réponds à des questions de personnes se faisant attraper au volant d’une voiture alors qu’ils n’avaient rien à y faire, une pratique qui semble se banaliser.

    Seules les personnes titulaires d’un permis de conduire valide peuvent conduire, les autres s’exposent à des sanctions pouvant être très lourdes

    Bien sûr, il existe différents cas dans lesquels des automobilistes prennent le volant sans en avoir le doit : ceux qui n’ont jamais passé le permis, et ceux qui l’ont perdu (invalidation, rétention, annulation, suspension)..

    Vous n’avez pas encore passé le permis et les sirènes de la routes vous appellent ?

    Certains conducteurs font ce pari fou devant les exigences de la vie professionnelle notamment. *D’autres le font pour frimer devant les copains au lycée, mais vous comprenez, « ils ont le code » ;)*

    Parmi eux, certains se défendront en disant que le permis est trop cher (mais achètent néanmoins une voiture) et qu’ils n’ont pas le choix, il n’empêche que la conduite sans permis est encore pour le moment un délit. Voici 3 bonnes raisons d’y réfléchir à deux fois avant de « rouler avec le feu ».

    S’endetter à vie

    Si vous circulez sans avoir obtenu le permis, il est probable que vous n’ayez pas d’assurance non plus.

    L’assurance est là pour vous couvrir. C’est-à-dire, payer à votre place les dégâts que vous pourriez occasionner aux tiers sur la route en cas d’accident responsable.

    Si vous n’avez pas d’assurance, soyez assuré qu’aucune âme charitable ne paiera à votre place les dégâts que vous avez causé… Les réparations seront de votre poche. On peut grincer un peu des dents pour de la tôle froissée et ne pas pouvoir partir en vacances, mais ça, c’est si vous avez de la chance.

    Imaginez une petite seconde : à Vannes, vous percutez un piéton qui devient paraplégique à cause de vous. Vous ne partirez plus jamais en vacances, et vos enfants non plus : vous serez endetté à vie, et la dette se transmettra à vos héritiers.

    Le Fonds de garantie automobile prend en charge la victime, puis se retourne contre vous.

    La dette peut se chiffrer en dizaines ou en centaines de milliers d’euros selon les dégâts et le nombre de victimes.

    En ce qui me concerne, cette raison à elle seule a de quoi me faire réfléchir avant de prendre le volant sans permis et sans assurance.

    Et si je conduis un véhicule qui est assuré ?

    Vous n’avez pas le permis et vous avez emprunté le véhicule d’un ami, d’un parent qui, lui, est en règle ? Douce illusion que de croire que vous êtes sorti d’affaire.

    Si vous causez un accident, l’assureur peut refuser de couvrir les dégâts au motif que le conducteur n’avait pas le permis et que cela constitue une cause d’exclusion de garantie.

    Se faire confisquer sa voiture et être interdit de conduite

    En plus des textes qui prévoient des sanctions pour le moins dissuasives, les forces de l’ordre peuvent aussi s’arranger pour vous faire respecter les règles du jeu.

    Vous êtes sur le point de décrocher votre permis : retour à la case départ

    Vous êtes sur le point de décrocher votre permis et, plein de confiance, il vous arrive de conduire de temps en temps avant l’heure (ou pour vous entraîner avant l’épreuve pratique) ?

    Il ne suffit que d’un contrôle de routine pour que tous vos efforts pour obtenir votre permis soient réduits à néant. Même si vous passez l’examen dans une semaine et que vous êtes très confiant, il se pourrait qu’on vous interdise de conduire un véhicule pour une durée de 5 ans… Personnellement, ça me ferait les pieds.

    Se faire confisquer sa voiture

    La conduite sans permis peut mener à l’immobilisation (confiscation) de votre véhicule. Vous pouvez mettre dans l’embarras votre conjoint qui a besoin de la voiture pour aller travailler à Vannes. Bien qu’il ait son permis, votre véhicule commun se trouve confisqué : il ne peut plus l’utiliser à cause de vous.

    Si pendant tout ce temps vous avez conduit sans permis pour travailler, vous pourriez perdre votre emploi, faute de moyen de transport.

    Se retrouver derrière les barreaux

    La conduite sans permis est un délit, à ce titre, il s’inscrit dans votre casier judiciaire. Une inscription qui peut vous porter préjudice dans votre vie professionnelle ou juridique. En fonction de votre dossier et de vos antécédents, il est possible que vous soyez amené à passer un séjour en prison (ça dépend du dossier).

    Bien sûr, une amende est prévue pour les contrevenants de cette interdiction de conduire sans permis (jusque 15 000€), les contrôles routiers se faisant de plus en plus réguliers je ne roulerais pas l’esprit tranquille à la place d’un conducteur sans permis.

    De plus, si vous avez déjà été pris sans permis, il va falloir serrer deux fois plus les dents quand vous verrez un bleu. En effet, un contrôle pourrait bien vous envoyer derrière les barreaux sans passer par la case départ (comme au Monopoly, tu joues, tu perds, c’est le jeu ma pauvre Lucette).

    La conduite sans permis : une simple infraction ?

    Pour conclure cet article, revenons sur une réforme légale qui n’a finalement pas vu le jour mais qui pourrait bien revenir sur la table.

    La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a proposé fin 2015 de transformer le délit qu’est actuellement la conduite sans permis en une infraction qui donnerait lieu à une simple amende (de 500€ quand même).

    Ce sujet a fait débat, et a provoqué d’importantes contestations du côté des associations d’automobilistes qui arguaient que cela encouragerait davantage de personnes à prendre le volant sans le fameux papier rose. Le but de cette réforme visait à désengorger les tribunaux semblerait-il, mais qu’en est-il de la sécurité routière ? Cette réforme est-elle vraiment moins dissuasive que la loi actuelle ? Que pensez-vous à ce sujet ?

    Sachant qu’aujourd’hui, les peines réellement appliquées pour la conduite sans permis ne sont pas extrêmement lourdes en général, je pense que le fait de passer devant un tribunal (ou convoqué) marque tout de même davantage les esprits plus qu’une simple amende qu’on paie et qu’on oublie. Beaucoup de personnes dans l’attente de leur jugement regrettent amèrement leur geste, ce qui peut les conduire à ne pas recommencer. Cependant, les prévenus peuvent attendre des mois avant de passer devant le juge, d’où une volonté de simplifier le système.

    Il n’empêche que nos 3 bonnes raisons de ne pas conduire sans permis sont toujours à l’ordre du jour. Beaucoup de personnes ne semblent pas conscientes de ce à quoi elles s’exposent et ce qu’elles risquent en conduisant sans permis.

    Ne préfèrerions-nous pas pouvoir conduire l’esprit tranquille sans se crisper à chaque vois que l’on croise les forces de l’ordre ? Si l’absence de permis découle purement de raisons économiques, une amende de 500 € peut coûter cher. D’autre part, la récidive peut vous amener directement en prison.

    Le permis de conduire est un investissement obligatoire, qui ne peut faire l’objet de petites économies : son absence finira par coûter cher. Peu importe que vous ayez besoin d’une voiture pour travailler, vous n’avez pas le droit de la conduire, on se trouve dans une impasse et vous risquez de perdre votre emploi.

    Vous est-il déjà arrivé de prendre le volant sans permis ? Votre témoignage peut être précieux pour un certain nombre d’internautes se posant des questions à ce sujet. N’hésitez pas à partager votre vécu ou votre avis sur la question, dans le respect de chacun bien sûr !