Paris 75

    5 choses à savoir sur le retrait de points

    retrait pointsSortant du périphérique parisien, en direction de chez vous à une heure tardive, vous n’avez qu’une seule hâte : retrouver votre petit chez-vous qui vous a tant manqué. Sans compter Médor, votre toutou adoré, qui attend impatiemment votre retour.

    Vous circulez dans une commune non loin de Paris, vous arrivez à hauteur d’un feu, vous le voyez au loin vert, vous vous approchez.

    Il passe à l’orange et vous êtes encore assez loin, mais n’écoutant que votre courage, vous forcez le passage car vous n’avez guère envie de vous payer un 3ème feu rouge d’affilé.

    A moins d’une seconde, vous grillez le feu… Un flash du plus bel effet vous informe aussitôt que vous venez d’être pris en infraction par un radar.

    Vous pestez contre vous-même, mais le mal est fait et vous vous préparez à recevoir une contravention et un retrait de point (4 points pour le non-respect d’un feu rouge).

    Quelques questions vous viennent alors à l’esprit. Heureusement, vous êtes membre de la communauté NeoPermis et vous venez de trouver un petit article sur la question !

    Sommaire

    Moment du retrait des points

    Obligation de faire un stage

    J'ai payé mon amende et je n'ai plus de points

    Récupération de points

    Rumeur : les anciens permis ne perdent pas de points

    1 – A quel moment mes points sont-ils retirés ?

    Pour faire simple, le retrait de points sur votre permis intervient au moment où la réalité de l’infraction est établie.

    Vous perdrez vos points soit

    Au moment de payer votre amende

    Dans la plupart des cas, le retrait de points intervient au moment du paiement de votre amende. Ce qui veut dire que vos points sont immédiatement retirés si vous payez l’amende minorée sur place (si vous avez été arrêté par un policier).

    Evidemment pour les infractions radar il faudra patienter un peu (vous les recevez à votre domicile). :)

    NB : Attention cependant, le fait de payer une amende vous empêche de la contester par la suite !

    Voilà, en général quand je dis ça on me répond « Ah bah Nickel du coup j’ai juste à ne pas payer l’amende ! ». Et non, ça ne marche pas comme ça, ce serait pas drôle.

    45 jours après réception de la contravention

    La technique de l’autruche, ça fonctionne uniquement pendant 45 jours à compter de la réception de l’avis de contravention.

    Au bout de 45 jours (à partir de la réception de votre amende), l’amende passe en majorée.

    C’est à ce moment-là que vous pouvez dire au-revoir à vos chers points de permis. En plus, vous allez devoir vous acquitter d’une amende majorée qui allègera quelque peu vos finances.

    Au moment de la condamnation définitive

    Certaines infractions donnent lieu à une convocation devant le juge : grands excès de vitesse, alcool, stupéfiant… Dans ces cas-là, le permis est généralement suspendu et le jugement a lieu pendant la suspension.

    Dans ce cas-là, le retrait de point intervient au moment où la condamnation devient définitive.

    2 – Je suis en période probatoire, on me dit que je dois faire un stage.

    Les jeunes conducteurs sont soumis à quelques règles spéciales. ;)

    L’une de ces règles énonce que si un jeune conducteur commet une infraction qui lui coûte plus de 3 points, il devra effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

    On ne vous a pas menti, vous allez bel et bien devoir suivre un stage de sensibilisation pour retrouver le bon chemin !

    Si vous avez commis une infraction coûtant au moins 3 points (feu rouge, téléphone…) vous allez recevoir une lettre recommandée (48N) qui vous obligera à effectuer le stage.

    La règle du retrait est la même que celle que j’ai énoncée au-dessus.

    NB : vous ne pouvez pas recevoir la lettre 48N avant d’avoir payé l’amende

    3 – J’ai payé mon amende, mais je me rends compte que je n’avais plus que 4 points !

    Oups… Un peu tête en l’air, vous n’aviez pas réalisé que votre solde était dangereusement bas, vous étiez persuadé qu’avec le temps il était un peu remonté…

    Vous vous en rendez compte juste après avoir payé votre amende pour le feu rouge grillé. Vos points ont donc déjà dû être retirés.

    Comme vous aviez toujours été bon en maths à l’école, il ne vous faut qu’un instant pour comprendre que 4-4 = solde nul.

    Lorsque vous perdez la totalité de vos 12 points de permis, un courrier recommandé vous est gentiment adressé pour vous informer de l’invalidation de votre permis de conduire pour solde nul. Ce qui signifie que vous n’avez plus le droit de conduire et que vous devez repasser votre permis.

    Si vous n’êtes pas en période probatoire et que vous n’avez pas réceptionné la lettre 48SI, il peut être temps de faire un stage de récupération de points pour sauver votre permis.

    Le principe est de récupérer des points afin de ne plus être à 0. Vous pourrez ainsi contester l’invalidation.

    Pour en être sûr, vous pouvez aller en préfecture et demander un Relevé Intégral d’information.

    Si le solde de votre permis de conduire est à 0 points (solde nul) mais qu’il comporte la mention « VALIDE », faites un stage au plus vite et ne réceptionnez pas la lettre 48SI ! :)

    NB : Malheureusement pour nos jeunes conducteurs, cette technique ne fonctionne apparemment pas... Il semble que le permis est invalidé immédiatement au moment où il atteint le redouté « solde nul » :( Les carottes sont cuites.

    4 – Quand vais-je récupérer mes points ?

    Une question qui s’impose. Vous perdez des points, mais quand allez-vous en revoir la couleur ?

    Le système de récupération de point automatique peut paraître compliqué à appréhender, mais il suffit d’en comprendre le principe.

    Comment récupérer des points

    Récupération totale au bout de 3 ans

    Récupération au bout de 2 ans

    Récupération au bout de 6 mois

    Récupération au bout de 10 ans

    Récupération par un stage de sensibilisation (+4pts)

    Récupération totale au bout de 3 ans : la majorité des cas

    Dans une majorité des cas, vous récupérez l’ensemble de vos points de permis au bout de 3 ans sans commettre d’infraction. Ce délai est reconduit pour chaque nouvelle infraction (y compris celles qui ne vous coûteraient qu’un seul point).

    Récupération au bout de 2 ans : seulement deux cas

    Vous récupérez les points liés à une infraction au bout de deux ans dans deux cas :

    • Défaut de clignotant : -3 points

    • Absence de bandes rétro-réfléchissantes pour les 2 roues : -2 points

    Récupération au bout de 6 mois

    Si vous commettez une infraction qui ne vous coûte qu’un seul point, vous récupérez ce point au bout de 6 mois si vous ne commettez pas de nouvelles infractions.

    Cependant, même si vous récupérez un point, l’infraction relance le délai de 3 ans pour les autres !

    Récupération au bout de 10 ans

    Si vous êtes du genre à être régulier et que vous n’arrivez jamais à atteindre les 3 ans sans infraction, on a pensé à vous ! Au bout de 10 ans à compter du retrait effectif de points, les points d’une infraction sont remis d’office sur le permis. Cela fonctionne pour toutes les infractions.

    Récupération avec un stage

    Si vous êtes vraiment dans le rouge, pourquoi ne pas suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière ? Ces stages vous permettent de récupérer jusque 4 points par an !

    A vous de voir si vous en avez besoin. Si vous savez que vous commettez régulièrement des infractions et que vous n’arrivez pas à tenir les délais de récupération automatique il peut être de bon ton de couvrir ses arrières.

    A mon avis, je n’attendrais pas de tomber à 3 points pour faire un stage de récupération de points… N’oubliez pas que vous n’avez qu’une seule cartouche par an ! Du coup, autant en bénéficier autant que possible… En règle générale, je conseille aux conducteurs qui demandent conseil de ne pas passer en dessous de 6 points, et de faire un stage pour être tranquille.

    Si vous vous débrouillez bien, vous pouvez trouver des stages de récupération de points pas chers à Paris sur ProStagesPermis ! :)

    5 – On m’a dit que les anciens permis ne perdaient pas de points

    Oui, et moi je suis la reine d’Angleterre. Si c’était vrai, ça se saurait, ce n’est pas l’astuce du siècle, même pour des parisiens. ;)

    Pour ceux qui ne connaîtrait pas cette légende urbaine, la voici dans les grandes lignes : le permis à point a été instauré en 1989 (mis en application en 1992).

    Du coup des petits malins se sont demandé : « Et si mon permis date d’avant 1992 ? », ils ont tout à coup supposé que la loi ne s’appliquait pas aux anciens permis en vertu du principe de non rétroactivité de la loi.

    Certes, une loi n’est pas rétroactive, mais en réalité, il n’est pas question de rétroactivité ici. La loi s’applique à tout le monde au jour de son entrée en vigueur : chaque permis est crédité d’un solde de 12 points.

    Bien sûr, les infractions commises avant l’entrée en vigueur de la loi ne donnent pas lieu à un retrait de point, c’est en cela qu’intervient le principe de non-rétroactivité de la loi ! :)

    Le permis qui ne perd pas de point, c’est un peu comme le père Noël, on a envie d’y croire mais on sait que ce serait un peu trop beau pour être vrai. :)

    J’espère que ce petit article a pu éclairer votre lanterne sur le retrait de point.

    Il y a beaucoup de subtilités autour de cette question. De Paris ou d’ailleurs, n’hésitez pas à vous exprimer sur les réseaux sociaux NeoPermis !

    Témoignage de Gustave

    Comment s'est déroulé votre stage de récupération de points à Paris?
    J'avais l'impression d'être obligé de payer et de perdre 2 jour pour conserver mon permis que j'avais acquis de façon définitive en 1967. D'après les dires de gens qui avais suivit ce stage , je me voyais devant un psy qui tentait de me considérer comme un violant et un criminel. En fait je me suis trouvé en face de 2 animatrices dynamiques et très pédagogues avec un contenu intéressant.
    Quelles ont été vos infractions ?
    Au début j%u2019ai fais des petits excès de vitesse dans des zones à 50 km/h . dans bien des cas je n'avais pas vue le panneau par distraction ou par préoccupation. Puis un feux orange où j'ai freiné mais ma moto a déparée sur la route mouillée et surtout avec une plaque l'huile. j'ai laissé rouler ma moto sachant ce qu'il allait m'arriver. pour moi c%u2019était mieux que la chute avec une grosse moto de plus 400 kg. Il devait me rester près de 8 points et j'ai décider d'être très prudent et respectueux. Étant souvent à la limitation de vitesse, beaucoup de véhicules me doublaient. Puis sur une route en pleine campagne toute droite à Rians dans le var où roulait devant moi une voiture à une vitesse de 80 km/h j'ai pris l'initiative de la doubler et à ce moment la elle a accélérée. en face de moi venait un autre voiture J'ai accéléré pour me rabattre. Je pense que le véhicule venant en face avait un radar embarqué. J'ose ne pas penser que c'est celle que je doublai. Je faisais DE PLUS ATTENTION à ma conduite mais cela n'a pas suffit. A la sortie d'un rond point a Requebrune sur argens allant vers le Muy, 4 voies séparées par un mur béton en campagne , pas vu le panneau 50 je doublai une caravane, je pensais 90.Moins trois points.
    Combien de points aviez-vous sur votre permis ?
    Avant mon stage il me restait 5 points.Je pense qu'un stage est souhaitable en dessous de 5 points. J'avais reçu une lettre recommandée me conseillant de faire un stage ce qui m'a décidé. J%u2019espère en récupérer 4 ce qui m'en attribuera 9. Je connais le nombre de point par courrier suite a une infraction, cela me parait suffire pour moi.

    Témoignage de Amelie

    Comment s'est déroulé votre stage de récupération de points à Paris?
    J'en ai appris beaucoup sur ce stage . Ce que j'en retiens c'est qu'il faut que je me calme sur les excès de vitesse et que je sois très attentive à ce qu'il ce passe dehors quand je suis derrière le volant , qu'il faut que je prenne des distances sur la route pour éviter un grave accident . Je suis satisfaite de ce stage mais je vais faire en sorte de ne pas y retourner .
    Quelles ont été vos infractions ?
    J'ai fais deux petits excès de vitesse , ce qui m'a valu 2 points en moins et 2× 45 euros d'amende . Et une dernière ou j'ai du contester car ce n'étais pas vrai , sois disant Téléphone au volant ou j'ai donc pris 90 euros d'amende et 3 points en moins . J'ai donc envoyer ma facture détailler ce qui n'a pas du tout été pris en compte .. Donc le comissariat ma dis d'aller faire un stage pour récupérer des points .
    Combien de points aviez-vous sur votre permis ?
    Avant de faire mon stage il le restait 2 points . Aujourd'hui j'en ai récupérer 4 donc je suis à 6 points .

    Témoignage de Olivier

    Comment s'est déroulé votre stage de récupération de points à Paris?
    Bon, je me lance à chaud, tout d'abord, préciser que j'en suis à mon troisième stage depuis 2009. Le premier s'est passé dans une super ambiance avec un intervenant truculent qui s'identifiait aux "délinquants" que nous sommes au regard de la loi. (sic) J'y ai appris la tolérance au volant et la courtoisie, 3 jours de calme, et retour du naturel. Le second, pas grand chose à retenir, sinon une bande d%u2019excités qui charriaient les "intervenantes". Votre stage, pas le plus cool, mais le mieux construit. Beaucoup de psychologie, même si Jean Philippe restait plus en retrait. En même temps, difficile pour lui de s'imposer avec la machine de guerre que représente Hervé. Je pense qu'il aurait eu aussi, beaucoup plus de choses à nous faire percevoir, mais c'est vrai que le cahier des charges est copieux. (Pas une raison pour passer à 3 jours!) Heureusement qu'ils ont laisser filtrer un certain nombre d'informations pratiques. La prise de conscience, c'est bien, mais la peur du couperet n'est pas mal non plus pour refréner ses impératifs ou ses ardeurs, dans un premier temps parce que ça ne dure pas longtemps, mais avant de réfléchir aux conséquences et d'intégrer les enseignements et le profil requis. Moi qui suis très courtois et tolérant au "maillon faible", (avec beaucoup de parenthèses), je ne supporte pas pour autant les règles et les normes de notre société quand elles sont imposées de façon aussi drastiques. J'estime que c'est une atteinte à notre liberté, voir dangereux pour notre identité et notre individualité. Cela va faire hurler Hervé, mais je tiens à rester en dehors du moule. Pour autant, beaucoup de questions restent en suspends, dû moins à mon niveau, et elles sont existentielles. Je pense que si j'avais la moindre confiance dans le système, je n'aurais pas ces interrogations. Le principe est bon ou louable, mais je n'ai aucune envie de devenir un numéro. Pour conclure, et parce que vous n'avez pas que ça à faire, vos intervenants méritent un grand respect, sincèrement...! Si je suis satisfait du stage, Oui, car il a bien évolué depuis 2009, quant à ma conduite, je vais essayer de respecter un peu plus la fourmilière, pour le bien de la reine et ma tranquillité d'esprit aussi. Je pense pouvoir arriver à atteindre une zénitude comportementale en relativisant mes pulsions, "mais ils n'auront jamais ma façon de penser". Eh!, Désolé, j'ai plus peur perdre mes émotions que de perdre mes points. En disant cela, j'oublie totalement le risque de détruire une vie de quelque façon que ce soit, c'est vrai, et c'est ce que ce stage m'a fait comprendre... La suite m'appartiens, mais j'y réfléchi intensément...
    Quelles ont été vos infractions ?
    Pour ma part, cela est principalement la vitesse, entre 1 à 2 points, des fois des stops glissés ou exceptionnellement un feu vermillon avec un radar derrière. J'ai perdu tous mes points en 2010, mais j'étais à l'époque auto entrepreneur, ma femme en train de mourir à l%u2019hôpital d'un cancer, un gamin de 13 ans scolarisé en milieu rural, et toute mon énergie et mon temps pour les deux. J'ai choisi les deux, ma femme qui vivait une souffrance physique et mentale effroyable, avec la peur au ventre et un besoin de rassurance fondamentale, et mon fils, en souffrance psychologique, peur, et besoin physiologiques, besoins de présence, de je ne sais quoi qui fait qu'un enfant soit serein. Je n'étais pas partout, vous le comprendrez, j'ai fini par abandonner en parti mes obligations professionnelles pour me consacrer à l'essentiel. Cela a duré six mois. Résultat; j'ai perdu tout mes points, à force de courir les routes dans l'urgence bien sur. Ma femme est décédée, mon fils à pris deux années scolaires pseudo sabbatiques à grand renfort de psy. Moi, j'ai dû vendre ma maison... Résultat; perte irrémédiable du conjoint, perte de l'emploi, perte de mes biens, perte des amis proches car je suis parti rejoindre une valeur sure sur Toulouse, (à l'époque, je vivais à Voiron en Isère), et pour mon fils perte de tous ses repères, des copains, du foyer rassurant, de la sécurité etc... Bien sur il y a eu des compensations, j'ai eu droit à six heures de ménages et la velléité du système à me stigmatiser sur ma conduite et à m'enfoncer un peu plus. Je n'ai pas eu d'autre choix que de conduire sans permis pour vivre et me reconstruire tout simplement. Vous comprendrez que le système m'indiffère quelque peu...
    Combien de points aviez-vous sur votre permis ?
    Il me restait 4 points avant mon stage, enfin, j'espère, vu qu'il y a un PV que je n'ai pas encore payé, histoire de ne pas reconnaître l'infraction. Il serait bien que les services de la préfecture soient plus explicites quant aux demandes de renseignements, je viens d'apprendre grâce à votre fascicule que le numéro adhérant (je crois), était le numéro du permis. Pas malin à mettre en place, à condition de ne pas vouloir cultiver le flou artistique.