Permis candidat libre

Vous rêvez de passer un stage de récupération de points mais n'avez pas encore votre permis de conduire ? Nous avons peut-être trouvé une solution pour vous : passer votre permis en candidat libre !

Le permis de conduire français est l'un des plus cher du monde, avec un prix moyen de 1200 euros. Obtenir son permis à points en France nécessite des démarches longues, fastidieuses et surtout très coûteuses. Cependant il existe des solutions pour payer son permis de conduire moins cher.

De nombreux candidats sont tentés par des solutions alternatives au traditionnel système des auto-écoles. Parmi ces solutions alternatives, on peut choisir de passer son permis de conduire en candidat libre, sous respect de certaines conditions. Alors comment passer son permis en candidat libre ?

Passer son permis en candidat libre

Avant toute chose, pour pouvoir se présenter à l'examen du permis de conduire candidat libre, il faut effectuer une inscription au permis candidat libre. Le candidat doit s'adresser à la préfecture du département de son choix. Il doit remplir le formulaire cerfa n° 14866*01 afin de mettre en route la procédure pour passer le permis de conduire en candidat libre.

Dans un délai variant selon les préfectures, le candidat recevra une convocation aux épreuves théoriques (code de la route en candidat libre) et pratiques (examen de conduite) qu'il devra réussir pour obtenir son permis à points.

Les épreuves d'obtention du permis B candidat libre sont exactement les mêmes que pour un permis de conduire traditionnel, c'est-à-dire par auto-école. Si le candidat valide ces deux examens, il se verra délivrer son permis de conduire français.

Permis candidat libre : les obligations à respecter

Par le candidat

Pour pouvoir s'inscrire en candidat libre à l'examen du permis de conduire, le candidat doit remplir certaines conditions.

  • il doit être âgé d'au moins 16 ans pour passer l'épreuve théorique du code de la route et de 18 ans au moins pour passer l'épreuve pratique de la conduite.
  • Il doit être détenteur du formulaire cerfa de demande de permis en candidat libre, préalablement validé par le cachet de la préfecture où le dossier a été déposé.
  • Il doit se procurer le livret d'apprentissage de la conduite, qu'il doit remplir au fil de l'évolution de sa formation.
  • Il doit être sous surveillance constante et directe d'un accompagnateur compétent.
  • Il doit circuler uniquement sur les infrastructures routières françaises, en s'assurant auprès des autorités qu'il n'existe pas de zones interdites à l'apprentissage de la conduite automobile.

Pour pouvoir se présenter à l'examen théorique du code la route en candidat libre, aucune preuve de formation n'est demandée ; à contrario, pour se présenter à l'examen pratique du permis de conduire, le conducteur doit pouvoir prouver un minimum de 20 heures de formation pratique, livret d'apprentissage de la conduite à l'appui.

Par l'accompagnateur

Afin de suivre la formation nécessaire pour pouvoir se présenter à l'examen pratique de la conduite du permis de conduire, le candidat doit être encadré par un accompagnateur compétent, qui lui même doit respecter certaines obligations.

Pour pouvoir encadrer un futur candidat au permis de conduire candidat libre, l'accompagnateur doit répondre à toutes les règles suivantes.

  • il doit être détenteur de la catégorie du permis de conduire qu'il souhaite enseigner (permis B pour une automobile traditionnelle).
  • il doit être titulaire dudit permis depuis au moins 5 ans sans interruption, sans avoir été suspendu ou annulé par les autorités.

Depuis le 8 novembre 2010, l'accompagnateur n'a plus besoin d'effectuer une formation préalable pour pouvoir encadrer un candidat au permis de conduire en candidat libre. N'importe qui peut alors être accompagnateur, sous condition qu'il respecte les obligations citées ci-dessus.

La voiture : un véhicule à double commande

Pour des raisons de sécurité, l'apprentissage de la conduite n'est pas autorisé sur un véhicule traditionnel. Le véhicule utilisé par le candidat pour l'apprentissage de la conduite doit être équipé de doubles commandes, dans le but de rectifier les possibles erreurs commises par l'élève durant la formation.

Le véhicule doit obligatoirement être dotée des équipements suivants :

  • dispositif de double commande, de frein, d'embrayage et d'accélérateur, mais aussi d'avertisseur sonore, de feux de position, croisement et route, et d'indicateur de changement de direction.
  • 2 rétroviseurs intérieurs et 2 rétroviseurs extérieurs droits, l'un réglé pour l'élève et l'autre pour l'accompagnateur
  • dispositif visuel comportant la mention « apprentissage » placé sur le toit du véhicule ou de la même inscription placée à l'avant et à l'arrière du véhicule.
  • d'une attestation d'assurance adéquate à la formation au permis de conduire, couvrant sans limite les dommages pouvant être causés par l'élève en formation.

Des véhicules ainsi équipés sont disponibles à la location auprès de certains professionnels spécialisés dans cette activité, qui proposent des forfaits comprenant en général le véhicule et l'assurance nécessaire.

Ce véhicule à double commande est à fournir par le candidat le jour de l'examen pratique du permis de conduire candidat libre.

Permis candidat libre : quel prix ?

Le coût du permis en candidat libre est beaucoup moins élevé qu'une formation classique au permis de conduire en auto école. On estime entre 40 à 50% la différence de prix entre une formation en auto-école et une formation de type candidat libre. Passer ou repasser son permis en candidat libre est donc une bonne façon d'obtenir un permis moins cher.

Outre l'achat du livret nécessaire à l'apprentissage de la conduite, l'inscription en préfecture est gratuite. Cependant certains départements exigent le règlement d'une taxe en cas de succès au permis de conduire. Il faut donc se renseigner préalablement auprès de la préfecture du département de son choix pour connaître la politique en vigueur à ce sujet.

La plus grosse dépense générée par la demande d'un permis en candidat libre reste la location du véhicule à double commande nécessaire à la formation du candidat.

Le permis en candidat libre : quelques obstacles !

Passer un permis en candidat libre est une belle alternative au système des auto- écoles classiques. Il est possible de choisir cette solution dans le cas d'un premier permis, ou après une invalidation ou une annulation de permis de conduire nécessitant de repasser son permis, avec les examens théoriques et pratiques.

  • La procédure peut être fastidieuse, notamment auprès des préfectures qui sont peu réceptives face à ce cas de figure, privilégiant les dossiers transmis par les auto-écoles.
  • Les places d'examens sont attribuées en priorité aux candidats en provenance des auto-écoles, ce qui donne lieu à des délais d'obtention du permis de conduire plus longs.
  • Les chiffres de réussite sont également plus faibles pour les candidatures issues d'une formation en candidat libre que pour les candidatures issues d'une formation en auto-école.
En savoir plus : lire l'article 'Permis étranger'.  
En savoir plus : lire l'article 'Lettre 48SI'.  
En savoir plus : lire l'article 'Test psychotechnique pour permis'.  

Questions les plus fréquentes

Suite à un solde de points nul, mon permis a été invalidé et j'ai reçu la lettre 48 SI. Je ne dois repasser que le code de la route, puis-je le passer en candidat libre ?
Aucun membre de ma famille n'est disponible pour être l'accompagnateur de ma formation au permis de conduire en candidat libre. Des amis peuvent ils être accompagnateur ou est ce que cette personne doit être obligatoirement un membre de ma famille ?
Je suis étudiant et n'ai pas beaucoup d'argent, cependant j'ai besoin du permis de conduire. Je souhaite le passer en candidat libre, mon père veut être l'accompagnateur de ma formation, mais son permis a été suspendu pour alcool au volant il y a six ans. Peut-il m'accompagner dans la formation du permis de conduire en candidat libre ?

Vos commentaires

Commentaire posté le 28-06-2016 par Sebstien:

Bonjour Suite a une invalidation de permis j ai repassé le code en candidat libre et vu que j ai conduis plus de 5ans je n ai pas eu besoin de repasser la conduite. Ma question est la suivante : Suis-je obligé d aposer le A sur l arriere de ma voiture et suis-je dans ce cas en permis probatoire. Merci de votre reponse

Réponse postée le 28-06-2016 par Claire:

Bonjour, non, vous n'êtes pas obligé d'apposer le A et vous n'êtes pas obligé de respecter les limitations de vitesse spécifiques aux jeunes conducteurs. Par contre, vous êtes en période probatoire, ce qui signifie que vous êtes concerné par la lettre 48N et par la limitation du plafond de points. :)